A partir du 1er novembre, vos prescriptions changent. Possédez-vous encore une prescription rédigée avant le 1er novembre ? Assurez-vous qu'elle est encore valable et remboursable : passez chez votre pharmacien pendant la période de transition!

Ci-dessous, le nouveau modèle de la prescription papier 'classique'.

 A première vue, la différence est subtile: une nouvelle case « date de fin pour l'exécution » et la mention précisant qu'il s'agit du nouveau modèle d'application à partir du 1er novembre... Mais ces petites modifications ont leur importance, car elles vont de pair avec la fin des prescriptions à validité illimitée!

Jusqu'au 31 octobre, votre pharmacien pouvait vous délivrer un médicament prescrit sans limite dans le temps. A partir du 1er novembre, par défaut, vous aurez 3 mois – jour pour jour – pour aller chercher votre traitement à la pharmacie (voir exemple 1). Une fois ce temps - qui correspond au délai de validité de la prescription - écoulé, le pharmacien ne pourra plus délivrer le médicament. Cette durée de validité détermine également la période pendant laquelle votre médicament est remboursable et pendant laquelle vous profitez donc du système du tiers-payant (comme cette période était déjà fixée à 3 mois avant, ça ne change pas grand-chose pour vous).

 

S'il l'estime nécessaire, le médecin (ou autre prescripteur) pourra cependant décider de raccourcir (voir exemple 2) ou prolonger (voir exemple 3) la période de validité, jusqu'à maximum un an après la date de prescription. Il l'indiquera alors sur la prescription, dans la case prévue à cet effet (« date de fin pour l'exécution »). Si votre prescription est électronique, la date de fin de validité sera également indiquée sur la preuve papier que vous recevez de votre médecin et que vous devez remettre à votre pharmacien. Le délai pour le remboursement sera prolongé pour la même période.

 Le but de ces changements est donc bien de garantir une qualité des soins optimale. En effet, chaque patient est unique et le médecin pose un choix de prescription sur la base de l'état de santé de son patient à un moment précis. Il est donc important de respecter la période prévue pour votre traitement.

3 mois pour se faire au changement

Du 1er novembre 2019 au 31 janvier 2020 compris, une période de transition est prévue afin que médecins, pharmaciens et patients aient le temps de s'adapter au nouveau système.

Qu'en est-il des prescriptions rédigées avant le 1er novembre?
Elles seront acceptées en pharmacie jusqu'au 31 janvier 2020 compris à moins qu'une date de délivrance soit indiquée sous « délivrable à partir du ». Dans ce cas, il existe des règles spécifiques concernant le délai de validité de la prescription (trois mois exactement après la date indiquée) et le délai pour le remboursement. Afin de vous assurer que votre prescription est encore valide et que vous pouvez bénéficier du tiers-payant, nous vous conseillons de soumettre vos « anciennes » prescriptions à votre pharmacien pendant cette période de transition.

Rappelons aussi que la prescription électronique deviendra obligatoire au 1ier janvier 2020! La prescription « papier » ne restera autorisée que dans des situations très spécifiques comme lors des visites du médecin au domicile de ses patients.

 

 

Exemples:

  1. Si votre dentiste vous prescrit un médicament le 10 novembre 2019 sans autre précision, le pharmacien pourra vous le délivrer jusqu'au 9 février 2020.
  2. S'il s'agit d'un antibiotique, à prendre tout de suite, votre dentiste pourrait limiter la durée de validité de sa prescription à 1 ou 2 semaines, afin de vous garantir un traitement optimal.
  3. Par contre, si vous souffrez d'une infection chronique pour laquelle un traitement de longue durée s'avère nécessaire, votre dentiste pourrait spécifier une date plus éloignée afin que le traitement puisse être prolongé, sans trop de complications, aussi longtemps qu'il le faudra.
 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Vous êtes enceinte, projetez de l’être ou allaitez?
  • Masques en tissu distribués en pharmacie
  • Activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • Comment utiliser un masque buccal en tissu?
  • La grossesse et l’allaitement au temps du coronavirus
  • En ligne pour acheter des masques de protection ? Méfiez-vous des fausses boutiques
  • Vous prenez des médicaments et vous devez être hospitalisé(e)? Prenez votre schéma de médication avec vous!
  • Partagez les bons réflexes, pas le virus
  • Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser!
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!
  • Les pansements actifs mieux remboursés depuis le 1er octobre
  • Grippe saisonnière : le vaccin, pensez-y maintenant !
  • Besoin d’un médecin de garde? Appelez le 1733!
  • Une première "Journée mondiale de la sécurité des patients"
  • Paracétamol: ne pas dépasser la dose
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Ça démange? C’est peut-être une piqûre d’aoûtat…
  • Le cannabidiol, qu’est-ce que c’est?
  • Pourquoi une Semaine mondiale de l’allaitement?