18 avril 2017 – Cette année, la loi sur les droits du patient fête ses 15 ans. Cette loi, qui définit clairement vos droits en tant que patient et établit les bases d'une relation durable entre vous et vos prestataires de soins, est bien sûr d’application en pharmacie. Chaque jour, votre pharmacien vous garantit en effet des soins pharmaceutiques de qualité, respectueux de vos droits en tant que patient.

La loi relative aux droits du patient décrit les différents droits dont vous bénéficiez en tant que patient. Tout prestataire à qui vous vous adressez doit les respecter. De quels droits s’agit-il concrètement quand on parle de la pharmacie ?

Libre choix du professionnel de santé

Vous choisissez votre pharmacien sur la base de la confiance que vous lui accordez, parce qu’il est proche de votre domicile ou de votre lieu de travail, ou pour toute autre bonne raison que vous pourriez avoir... Vous êtes libre de le choisir et de modifier ce choix à tout moment. La seule exception ? En cas d’urgence durant la nuit, le week-end ou les jours fériés, vous devrez vous adresser au pharmacien de garde.

D’ici peu, les patients chroniques auront la possibilité de formaliser cette relation de confiance avec leur pharmacien et de le désigner comme pharmacien de référence. Ce nouveau service, qui permettra aux patients chroniques de bénéficier d’un suivi durable, rapproché et personnalisé de leur traitement médicamenteux, devrait faire son apparition en pharmacie dès cet automne.

Des soins de qualité

Votre pharmacien garantit la qualité des médicaments et des produits de soins qu’il délivre. Il utilise aussi différents outils pour vous offrir à tout moment les meilleurs soins pharmaceutiques possibles.

Ainsi, il vérifie à chaque délivrance si des effets indésirables ou des interactions avec d’autres médicaments risquent de survenir à l’usage d’un médicament. Ce contrôle se fait sur la base du dossier pharmaceutique que votre pharmacien tient à votre nom. Moyennant votre consentement éclairé, il peut aussi consulter votre dossier pharmaceutique partagé. En effet, il se peut que vous soyez allé chercher des médicaments dans une pharmacie de garde ou, durant une pause de midi par exemple, dans une autre pharmacie que chez votre pharmacien attitré. Grâce au dossier pharmaceutique partagé, qui permet aux pharmaciens d’échanger des données entre eux, les risques éventuels liés à la prise de médicaments peuvent être évités.

En outre, votre pharmacien participe chaque année à des activités de formation continue afin de maintenir ses connaissances et compétences à niveau. Cela lui permet aussi de vous garantir les meilleurs soins pharmaceutiques possibles.

Une information claire

Vos prestataires de soins doivent vous fournir toutes les informations nécessaires pour vous permettre de comprendre votre état de santé et son évolution. C’est pourquoi, votre pharmacien ne manquera jamais de vous informer clairement sur les médicaments qu’il vous délivre.

Vous avez besoin de précisions sur votre traitement ou vous n’avez pas bien compris comment prendre vos médicaments ? N’hésitez jamais à demander des conseils supplémentaires à votre pharmacien. Il est là pour vous aider !

 

Les autres droits inscrits dans la loi dont vous bénéficiez en tant que patient sont :

  • consentir librement à la prestation de soins, avec information préalable ;
  • être informé sur l’assurance du praticien et sur son autorisation à exercer sa profession ;
  • disposer d’un dossier tenu à jour, pouvoir le consulter et en obtenir copie ;
  • être assuré de la protection de sa vie privée ;
  • introduire une plainte auprès d’un service de médiation.

 

Vous souhaitez plus d’infos à ce sujet ?