Les patients diabétiques de type 2 qui n'ont pas encore besoin de soins spécialisés peuvent être suivis par leur médecin de famille dans le cadre du pré-trajet diabète de type 2. Ce « pré-trajet » vise notamment à leur fournir plus d’informations sur leur maladie, afin de leur permettre de gérer eux-mêmes leur traitement.

Des connaissances et de la motivation

Cette prise en main de votre traitement nécessite des connaissances et de la motivation. Vous devez savoir ce qu’est le diabète, quelles en sont les complications éventuelles et comment vous pouvez les éviter. Vous devez aussi savoir comment agissent vos médicaments, comment les prendre correctement, et pourquoi il est important de les prendre.

De nombreux patients chroniques oublient parfois de prendre leurs médicaments ou arrêtent de les prendre après un temps. Dans le jargon médical, on appelle cela une mauvaise observance thérapeutique. En outre, quand vous avez le diabète, vous devez aussi adapter votre style de vie. Et plus particulièrement adopter une alimentation (plus) équilibrée, une activité physique (suffisante) et ne pas fumer.

Prestations d’éducation au diabète

Les patients suivis dans le cadre du « pré-trajet », âgés de 15 à 69 ans et qui présentent un risque cardiovasculaire accru (un IMC (ou Indice de Masse Corporelle) supérieur à 30 et/ou de l’hypertension), peuvent bénéficier depuis ce 1er mai de 4 prestations remboursées d'éducation au diabète par an. Objectif: leur apporter les connaissances nécessaires et les motiver à les utiliser pour améliorer leur gestion de leur maladie.

Le médecin généraliste choisit avec son patient les prestations d'éducation qui lui seront utiles. Il existe quatre prestations d’éducation individuelle différentes, chacune étant consacrée à un thème spécifique et donnée par un prestataire différent:

  • informations sur la maladie et le mode de vie (par un éducateur en diabétologie)
  • éducation à l’observance thérapeutique (par votre pharmacien (de référence))
  • éducation diététique (par un diététicien)
  • visite de suivi, soutien de l’autogestion (par un infirmier à domicile)

Par ailleurs, une éducation à l’activité physique peut également être donnée, en groupe, par un kinésithérapeute.

Observance thérapeutique

L’éducation à l’observance thérapeutique est destinée aux patients diabétiques qui ont des problèmes avec leurs médicaments ou qui ne les prennent pas (correctement). Si votre médecin vous prescrit cette éducation, vous pouvez prendre rendez-vous avec votre pharmacien (de référence) pour un entretien d’accompagnement gratuit.

Au cours de cet entretien, votre pharmacien parcourra avec vous les médicaments que vous prenez et vous demandera si vous rencontrez des difficultés à cet égard. Il vous expliquera également à quoi sert chaque médicament, comment le prendre et à quel moment (ceci est très important pour les médicaments contre le diabète), quels peuvent être les effets indésirables, et comment les éviter ou les limiter.

Un schéma de médication

A l’issue de l’entretien, vous recevrez un schéma de médication. Celui-ci vous donne une vue d’ensemble des médicaments que vous prenez et de leur moment de prise correct. C’est un outil très pratique pour ne plus jamais oublier vos médicaments. Votre pharmacien vous remettra également un ou plusieurs dépliants sur vos médicaments. Vous y retrouverez des explications claires sur leur mode d’action, leur usage et d’autres informations utiles. 

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Vous êtes enceinte, projetez de l’être ou allaitez?
  • Masques en tissu distribués en pharmacie
  • Activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • Comment utiliser un masque buccal en tissu?
  • La grossesse et l’allaitement au temps du coronavirus
  • En ligne pour acheter des masques de protection ? Méfiez-vous des fausses boutiques
  • Vous prenez des médicaments et vous devez être hospitalisé(e)? Prenez votre schéma de médication avec vous!
  • Partagez les bons réflexes, pas le virus
  • Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser!
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!
  • Les pansements actifs mieux remboursés depuis le 1er octobre
  • Grippe saisonnière : le vaccin, pensez-y maintenant !
  • Besoin d’un médecin de garde? Appelez le 1733!
  • Une première "Journée mondiale de la sécurité des patients"
  • Paracétamol: ne pas dépasser la dose
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Ça démange? C’est peut-être une piqûre d’aoûtat…
  • Le cannabidiol, qu’est-ce que c’est?
  • Pourquoi une Semaine mondiale de l’allaitement?