Afin de rendre les médicaments encore plus sûrs, l’Agence européenne du Médicament (EMA) encourage depuis plusieurs années tant les patients que les prestataires de soins (médecins, dentistes, pharmaciens, infirmières, sages-femmes…) à signaler spontanément tout effet indésirable ressenti suite à la prise d’un médicament et susceptible d’y être lié. Ce réflexe ne semble toutefois pas encore bien ancré au sein de la population. Pour en comprendre la cause, l’EMA lance une vaste enquête publique dans tous les Etats membres de l’Union. Pour y participer, il vous suffit de cliquer ICI.

Répondre à ce questionnaire en ligne nécessite une dizaine de minutes. « Vos réponses, explique l’EMA, nous aideront à évaluer la connaissance des patients/consommateurs et des professionnels de santé concernant les modalités de déclaration des effets indésirables (effets secondaires). Les résultats seront analysés par l’Agence européenne des médicaments et un rapport rassemblant les informations collectées sera fourni à la Commission européenne (DG SANTE) et sera ensuite communiqué au public. »

Pourquoi déclarer un effet indésirable ?

En signalant tout problème potentiellement lié à la prise d’un médicament, vous contribuez à une meilleure connaissance de ce médicament et, partant, à la sécurité des autres patients.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez nos articles :