De nombreux médias ont parlé cette semaine d’une proposition de loi qui va permettre aux patients de ne plus payer de supplément lorsqu’ils se présenteront dans une pharmacie de garde avec une prescription pour un (ou plusieurs) médicament(s). Cette proposition de loi a été approuvée et va maintenant pouvoir être mise en œuvre. Ce qui veut dire que plusieurs mois pourraient encore s’écouler avant son entrée en vigueur.

Pour l’instant, rien ne change !

Parmi les informations diffusées dans la presse, cet élément important n’a pas toujours été suffisamment mis en avant : rien ne change pour l’instant. Si vous devez vous rendre dans une pharmacie de garde (en dehors des heures d'ouverture normales, la nuit, le dimanche ou un jour férié), le pharmacien appliquera donc le régime actuel :

  • Si vous allez chercher un médicament remboursé prescrit par un médecin et dont l’urgence est attestée par ce dernier ou par le pharmacien, l’honoraire de garde s’élève à 5,32 euros. Mais vous ne devrez payer aucun supplément, car cet honoraire est intégralement pris en charge par l’assurance-maladie.
  • Dans tous les autres cas (prescriptions non urgentes, médicaments non remboursés, non prescrits, autres produits de santé…), l’honoraire de garde est à votre charge et le pharmacien peut en fixer librement le montant, à condition que celui-ci reste raisonnable et qu’il soit affiché de manière bien visible.

Bref, pour ne pas devoir payer de supplément durant la garde, il est vivement conseillé de différer tout achat non urgent. Les pharmacies de garde sont à votre disposition pour tout besoin urgent de médicament, y compris durant la nuit. En revanche, pour tout autre produit ou service, faites appel à votre pharmacien durant les heures d’ouverture normales. Il se fera un plaisir de vous servir.

Voir aussi:

 

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Quatre nouvelles fonctionnalités sur le portail Masanté
  • Effets indésirables de médicaments? Notifiez-les en ligne
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Hausse très inquiétante du nombre de cas de rougeole en Europe
  • La Belgique lance une meilleure protection des médicaments au bénéfice des patients
  • Un mois sans alcool: Tournée Minérale!
  • Tabacstop: une appli pour arrêter de fumer
  • Depistage.be : sensibilisation aux risques liés aux IST
  • Votre pharmacien vous souhaite santé et bonheur en 2019!
  • Médicaments biosimilaires: tout aussi efficaces, moins coûteux
  • Rendez les médicaments plus sûrs en signalant tout effet indésirable
  • En novembre, on se mobilise contre la résistance aux antibiotiques !
  • Vous pouvez consulter vos ordonnances sur masante.belgique.be
  • Journée mondiale du Diabète : l’environnement familial joue un rôle crucial
  • Dépistage du cancer colorectal à BXL: les pharmaciens en 1ère ligne
  • SAM: une plate-forme web au service des aidants proches
  • Mon pharmacien de référence me connaît, j'ai signé. Tout bénéfice pour ma santé!
  • Perturbations sur eHealth: vous devrez peut-être payer le prix plein pour vos médicaments
  • Prenez soin de votre santé, faites confiance aux conseils des experts
  • « Générations sans Tabac » : un futur sans tabac pour les enfants et les jeunes
  • Jeudi 17 mai: Journée Mondiale de l’Hypertension
  • La Semaine de la Migraine lutte contre les préjugés
  • Education à l’observance thérapeutique pour patients diabétiques
  • La rougeole: une maladie grave et très contagieuse
  • Fièvre jaune au Brésil
  • Journée mondiale de la Santé 2018: « La santé pour tous »
  • La prescription électronique devient obligatoire