Depuis le 10 septembre, la contraception d’urgence ou « pilule du lendemain » est disponible (presque) gratuitement en pharmacie, même sans prescription.

On recense chaque année environ 20.000 avortements dans notre pays. Afin de réduire ce nombre et d’éviter une grossesse non désirée, les femmes peuvent, depuis 2017, se rendre en pharmacie pour y obtenir une pilule d’urgence sans prescription médicale.

Jusqu’à présent, elles devaient payer le prix plein, puis introduire un formulaire de remboursement, reçu du pharmacien, auprès de leur mutuelle. Celle-ci procédait ensuite au versement du montant remboursé par l’INAMI. Pour les femmes désirant rester anonymes, cette procédure constituait un frein important car un parent ou le partenaire pouvait éventuellement voir ce versement de la mutuelle sur le compte en banque. Beaucoup n’osaient donc pas introduire la demande de remboursement et payaient le prix plein, ou ne se procuraient pas la contraception d’urgence. C’est pourquoi, les autorités ont décidé de lever ce frein et de rendre la contraception d’urgence financièrement plus accessible à toutes les femmes, quel que soit leur âge.

La contraception d’urgence est-elle désormais totalement gratuite? 

Tout dépend du type de contraception d’urgence. Il en existe deux sortes:

  • la pilule d'urgence « classique », contenant une substance appelée lévonorgestrel (disponible sous différentes marques);
  • ellaOne, qui contient une substance appelée ulipristal acétate. 

La pilule d’urgence « classique » coûte environ 10 euros. Dorénavant, vous ne devrez rien payer ou presque (0,85 euros) pour l’obtenir, puisque votre pharmacien(ne) vous avancera le montant du remboursement de l’INAMI. Quant à ellaOne, elle coûte 25 euros et votre ticket modérateur (c.-à-d. le montant à charge du patient) sera de 15,98 euros. Les montants sont identiques si vous vous présentez avec une prescription médicale.

Quelle contraception d’urgence, et quand?

Le délai de prise de la pilule d’urgence "classique" est de 3 jours après le rapport sexuel non protégé. il est de 5 jours pour ellaOne. La même règle vaut cependant pour les deux pilules : plus la pilule d’urgence est prise rapidement, plus elle sera efficace.

Votre pharmacien(ne) est bien placé(e) pour vous conseiller. Pour ce faire, il (elle) vous posera quelques questions afin de s’assurer que vous avez besoin d’une contraception d’urgence, et vérifiera laquelle est indiquée dans votre situation. Il (elle) vous expliquera son mode de prise et les effets indésirables éventuels. Sachez que certains médicaments peuvent altérer l’efficacité de la contraception d’urgence, votre pharmacien(ne) vous en informera. Naturellement, il (elle) vous expliquera aussi comment vous protéger lors de vos relations sexuelles suivantes jusqu’à la fin de votre cycle, car la pilule d’urgence ne vous protégera pas tout au long de celui-ci.

Solution d’urgence

Comme son nom l’indique, la pilule d’urgence n'est qu'une solution... d’urgence. Pour éviter une grossesse, mieux vaut utiliser une pilule contraceptive, un préservatif ou un autre moyen de contraception. Contrairement au préservatif, la pilule d’urgence ne protège pas des infections sexuellement transmissibles (IST).

Si vous souhaitez plus d’infos sur la contraception d’urgence, nous vous invitons à consulter cet article. Pour des informations encore plus détaillées, rendez-vous sur le site web mescontraceptifs.be.

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Besoin d'un vaccin contre la grippe ? Ils sont en route !
  • Vaccination contre la grippe: priorité aux personnes des groupes cibles
  • CAP 48: les pharmaciens en première ligne!
  • Intervention supplémentaire pour les contraceptifs
  • La contraception d’urgence gratuite: aussi sans prescription
  • Validité des autorisations de remboursement des médicaments délivrées par le médecin-conseil de votre mutuelle
  • Rendez-vous pour un check-up de votre pharmacie familiale
  • Vous êtes enceinte, projetez de l’être ou allaitez?
  • Masques en tissu distribués en pharmacie
  • Activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • Comment utiliser un masque buccal en tissu?
  • La grossesse et l’allaitement au temps du coronavirus
  • En ligne pour acheter des masques de protection ? Méfiez-vous des fausses boutiques
  • Vous prenez des médicaments et vous devez être hospitalisé(e)? Prenez votre schéma de médication avec vous!
  • Partagez les bons réflexes, pas le virus
  • Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser!
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!