Les médecins sont de plus en plus nombreux à prescrire les médicaments de manière électronique. Cette pratique présente plusieurs avantages. Pour créer son ordonnance, le médecin a notamment accès à une banque de données de médicaments toujours à jour. La prescription électronique facilite également la communication entre le médecin et le pharmacien: fini les pattes de mouche illisibles! Fini aussi les pratiques frauduleuses telles que les photocopies d’ordonnance ou les changements apportés après coup à la main sur une prescription.

Depuis le 1er juin 2018, les médecins généralistes et les autres prescripteurs (médecins spécialistes, dentistes, sages-femmes) n’ont plus le choix et doivent prescrire systématiquement par voie électronique les médicaments destinés aux patients en ambulatoire (les patients hospitalisés ne sont donc pas concernés). Deux exceptions ont toutefois été prévues :

  • Le médecin ne devra pas prescrire par voie électronique lorsqu’il se rendra au domicile d’un patient ou dans une institution (une maison de repos, par exemple).
  • Les médecins (et autres prescripteurs) âgés de 62 ans ou plus au 1er juin 2018 peuvent, s’ils le souhaitent, continuer à prescrire sur papier.

Preuve de prescription électronique

Si votre médecin ou votre dentiste vous prescrit vos médicaments par voie électronique, il ne vous remet plus de prescription papier, mais bien une preuve de prescription électronique. Celle-ci ressemble fort à une prescription sur papier, mais comporte un code-barres supplémentaire. C’est en scannant celui-ci que votre pharmacien sait exactement le/les médicament(s) dont vous avez besoin.

A terme, cette preuve (papier) de prescription électronique disparaîtra à son tour. En effet, les autorités souhaitent vous permettre d’aller chercher vos médicaments en pharmacie sans avoir besoin d’un document imprimé. Ceci devrait entrer en vigueur à partir de la mi-2019. Comment votre pharmacien prendra-t-il alors connaissance des médicaments qui vous auront été prescrits par votre médecin (ou tout autre prescripteur) ? En lisant votre numéro de registre national figurant sur votre carte d’identité électronique. D’ici là, vous serez également en mesure de consulter vous-même, par voie électronique, les prescriptions émises à votre nom grâce à votre Personal Health Viewer. Les fonctionnalités de cette future plate-forme digitale, vous permettant d’accéder à vos données médicales, sont progressivement déployées depuis mai 2018.

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Rendez les médicaments plus sûrs en signalant tout effet indésirable
  • En novembre, on se mobilise contre la résistance aux antibiotiques !
  • Vous pouvez consulter vos ordonnances sur masante.belgique.be
  • Journée mondiale du Diabète : l’environnement familial joue un rôle crucial
  • Dépistage du cancer colorectal à BXL: les pharmaciens en 1ère ligne
  • SAM: une plate-forme web au service des aidants proches
  • Mon pharmacien de référence me connaît, j'ai signé. Tout bénéfice pour ma santé!
  • Perturbations sur eHealth: vous devrez peut-être payer le prix plein pour vos médicaments
  • Prenez soin de votre santé, faites confiance aux conseils des experts
  • « Générations sans Tabac » : un futur sans tabac pour les enfants et les jeunes
  • Jeudi 17 mai: Journée Mondiale de l’Hypertension
  • La Semaine de la Migraine lutte contre les préjugés
  • Education à l’observance thérapeutique pour patients diabétiques
  • La rougeole: une maladie grave et très contagieuse
  • Fièvre jaune au Brésil
  • Journée mondiale de la Santé 2018: « La santé pour tous »
  • La prescription électronique devient obligatoire
  • Savez-vous que faire en cas d’accident nucléaire ?
  • Pics de pollution: quels dangers pour la santé?
  • Ne fais pas écran à ton sommeil !
  • Somnifères et calmants, pensez d’abord aux autres solutions
  • La pharmacie de garde n’est pas un night shop!
  • Tournée Minérale 2018: un défi santé qui vous fera un bien fou!
  • Une année 2018 plus saine, avec l’aide de votre pharmacien
  • "2031 a besoin de vous!"
  • Prendre un médicament en cas de désir d’enfant, de grossesse ou pendant l’allaitement?