De plus en plus de patients sont confrontés à l’indisponibilité croissante des médicaments; une évolution néfaste tant pour la santé que pour la qualité de vie. Les pharmaciens mettent tout en œuvre au quotidien pour en limiter l’impact autant que possible et pour apporter des solutions.

L'histoire de Marleen, beaucoup circulée sur Facebook la semaine dernière, a atteint beaucoup de personnes. Son pharmacien ne pouvait pas lui délivrer son médicament contre une rechute du cancer de sein, parce que le médicament n'était pas disponible. Cette situation n'est pas une exception.

De plus en plus de médicaments sont indisponibles. Parfois quelques jours seulement, mais il arrive aussi que l’indisponibilité se prolonge sur plusieurs semaines (voire mois), ou encore que certains médicaments soient totalement retirés du marché. Pour les patients, ces pénuries peuvent conduire soit à l’interruption du traitement, soit à la substitution par des alternatives parfois moins efficaces que le traitement initialement prescrit ou qui provoquent certains effets indésirables. Cette situation peut être néfaste tant pour la santé que pour la qualité de vie des patients : elle crée du stress superflu et consomme un temps précieux que le pharmacien voudrait consacrer aux soins pharmaceutiques, au conseil et à l'accompagnement.

Du temps pour les soins
En cas d’indisponibilité, votre pharmacien fait tout son possible pour apporter une solution concrète : il tente d’obtenir malgré tout le médicament auprès de confrères, de grossistes, de producteurs de médicaments… Si ses tentatives sont infructueuses, il cherche alors des alternatives, comme par exemple une préparation magistrale ou l’importation de l’étranger, qui devront être adaptées à votre état de santé et discutées avec votre médecin traitant.

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • La contraception d’urgence gratuite: aussi sans prescription
  • Validité des autorisations de remboursement des médicaments délivrées par le médecin-conseil de votre mutuelle
  • Rendez-vous pour un check-up de votre pharmacie familiale
  • Vous êtes enceinte, projetez de l’être ou allaitez?
  • Masques en tissu distribués en pharmacie
  • Activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • Comment utiliser un masque buccal en tissu?
  • La grossesse et l’allaitement au temps du coronavirus
  • En ligne pour acheter des masques de protection ? Méfiez-vous des fausses boutiques
  • Vous prenez des médicaments et vous devez être hospitalisé(e)? Prenez votre schéma de médication avec vous!
  • Partagez les bons réflexes, pas le virus
  • Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser!
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!
  • Les pansements actifs mieux remboursés depuis le 1er octobre
  • Grippe saisonnière : le vaccin, pensez-y maintenant !
  • Besoin d’un médecin de garde? Appelez le 1733!