Apparu en décembre sur un marché de Wuhan, en Chine, le nouveau coronavirus (2019-nCov) provoque des symptômes similaires à ceux de la grippe (fièvre, toux et essoufflement voire difficultés respiratoires). Un seul cas a été détecté en Belgique début février, un homme rapatrié de Chine et pris en charge dès sa sortie de l’avion. Pas d’inquiétude, le risque de voir le virus se propager chez nous est très faible.

L’épidémie qui sévit actuellement en Chine est grave et est désormais considérée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme une "urgence de santé publique de portée internationale". Avec 99% des cas recensés en Chine, cela reste toutefois essentiellement une urgence pour ce pays. Il semble d’ailleurs que le nombre de personnes touchées soit en train de se stabiliser.

Un virus tueur ?

« Le virus de la panique est super contagieux et très difficile à traiter », rappelait dans un tweet le virologue de la KuLeuven, Marc Van Ranst. Si l'infection causée par le nouveau coronavirus a déjà tué un peu plus de 1100 personnes en Chine (sur près de 45.000 cas), son taux de mortalité est relativement modéré : autour de 2,5% contre 0,5 à 1% (et jusqu’à 6% pour le public le plus fragilisé et à risque) pour la grippe, par exemple. Le taux de transmission n'est pas alarmant non plus, selon certaines estimations il serait près de 9 fois moins élevé que celui de la rougeole ou de la coqueluche.

Les symptômes généralement observés sont la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas les plus graves, l’infection peut provoquer une pneumonie ou un syndrome respiratoire aigu sévère. Les personnes âgées et/ou souffrant de maladies chroniques préexistantes semblent plus vulnérables aux symptômes sévères.

La Belgique est bien préparée 

Le risque de voir la maladie se propager dans notre pays est très faible. La Belgique dispose de très bonnes procédures pour le dépistage et le traitement des coronavirus. Tous les jours, le laboratoire belge de référence du Coronavirus teste des personnes soupçonnées d’être infectées et, jusqu’ici, tous les tests (en dehors, bien sûr, du cas positif parmi les rapatriés belges) ont été négatifs.

Bien sûr, la vigilance reste de mise afin de limiter tout risque de propagation du virus, qui se transmet par les postillons (éternuements, toux). D’après les données actuelles, le délai entre l’infection et l’apparition des premiers symptômes peut aller jusqu’à 14 jours.

Vous vous êtes rendu(e) en Chine récemment ?

Si vous vous sentez malade, appelez votre médecin généraliste et signalez-lui votre voyage et vos symptômes. Ne vous rendez pas dans sa salle d'attente ni aux urgences.

Pour éviter la contamination d'autres personnes, il est recommandé de rester à l'écart des autres. Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir jetable lorsque vous éternuez ou toussez. Jetez les mouchoirs dans une poubelle munie d'un couvercle et lavez-vous les mains. L'utilisation d’un masque est actuellement inutile.

Vous souhaitez partir en Chine ?

Le SPF Affaires étrangères a adapté ses conseils de voyage pour la province de Hubei. Les voyages non indispensables dans cette zone sont temporairement déconseillés.

Pour plus d’infos, consultez le site du SPF Santé publique dédié au Coronavirus 2019-nCoV.

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Nouveau coronavirus: la Belgique est bien préparée
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!
  • Les pansements actifs mieux remboursés depuis le 1er octobre
  • Grippe saisonnière : le vaccin, pensez-y maintenant !
  • Besoin d’un médecin de garde? Appelez le 1733!
  • Une première "Journée mondiale de la sécurité des patients"
  • Paracétamol: ne pas dépasser la dose
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Ça démange? C’est peut-être une piqûre d’aoûtat…
  • Le cannabidiol, qu’est-ce que c’est?
  • Pourquoi une Semaine mondiale de l’allaitement?
  • Médicament indisponible ? Votre pharmacien se coupe en quatre pour assurer la continuité de vos soins
  • Et si vos médicaments étaient "photosensibilisants"?
  • Ozone et fortes chaleurs: soyons solidaires
  • Les bons gestes en cas de canicule
  • Ce samedi 8 juin, c'est la Journée mondiale de l’Océan
  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges
  • Trois petits tours dans la maison et au jardin
  • Arrêter de fumer, vous y pensez?
  • Encéphalite à tiques: la vaccination peut être recommandée pour certaines destinations
  • La Semaine de la Migraine met en lumière les facteurs déclenchants
  • 3 petites tapes dans le dos... pour encourager à protéger sa peau!
  • Des entretiens pour améliorer la qualité de vie des patients asthmatiques
  • Vaccination-info.be: le site de référence a fait peau neuve!
  • Vous avez repris des activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • La matériovigilance: qu'est-ce que c'est?
  • Qu'est-ce qu'un dispositif médical?
  • Vaccin RR0: pas de lien avec l’autisme