La Belgique compte au total cinq sites nucléaires : Doel, Tihange, Mol, Dessel et Fleurus. Et les centrales nucléaires de Chooz (France) et de Borssele (Pays-Bas) sont proches de nos frontières. Etant donné que ces sites font régulièrement l’objet de contrôles soutenus et répondent à des critères stricts de sécurité, le risque d’un accident nucléaire est très faible.

Malgré tout, il n’est pas inexistant. C’est pourquoi, il est important de connaître quelques mesures de précaution à prendre dès à présent pour vous protéger au mieux, et savoir comment rester en sécurité en cas d’accident nucléaire de grande ampleur.

Que pouvez-vous faire dès à présent pour vous préparer à un éventuel accident nucléaire ?

  • Inscrivez-vous sur BE-Alert, de façon à être averti par les autorités en cas de situation d’urgence ;
  • Informez-vous sur www.risquenucleaire.be ;
  • Si vous vivez dans un rayon de 20 km autour d’un site nucléaire (ou à 10 km de l’IRE à Fleurus), rendez-vous chez votre pharmacien pour y recevoir des comprimés d’iode à conserver chez vous.

Comment vous protéger en cas d’accident nucléaire ?

  • Cherchez un abri. Se mettre à l’abri est la meilleure manière de se protéger. Rentrez à l’intérieur du bâtiment le plus proche et restez-y jusqu’à recevoir un message des autorités vous disant qu’il est à nouveau sûr de sortir.
  • Fermez portes et fenêtres et éteignez le système de ventilation. Prenez place de préférence dans un espace central, au rez-de-chaussée. Les murs et les plafonds offrent une meilleure protection que les fenêtres.
  • Ecoutez les recommandations des autorités. Informez-vous des bonnes actions de protection via la radio, la télévision ou les sites et comptes officiels des autorités.