La Belgique compte au total cinq sites nucléaires : Doel, Tihange, Mol, Dessel et Fleurus. Et les centrales nucléaires de Chooz (France) et de Borssele (Pays-Bas) sont proches de nos frontières. Etant donné que ces sites font régulièrement l’objet de contrôles soutenus et répondent à des critères stricts de sécurité, le risque d’un accident nucléaire est très faible.

Malgré tout, il n’est pas inexistant. C’est pourquoi, il est important de connaître quelques mesures de précaution à prendre dès à présent pour vous protéger au mieux, et savoir comment rester en sécurité en cas d’accident nucléaire de grande ampleur.

Que pouvez-vous faire dès à présent pour vous préparer à un éventuel accident nucléaire ?

  • Inscrivez-vous sur BE-Alert, de façon à être averti par les autorités en cas de situation d’urgence ;
  • Informez-vous sur www.risquenucleaire.be ;
  • Si vous vivez dans un rayon de 20 km autour d’un site nucléaire (ou à 10 km de l’IRE à Fleurus), rendez-vous chez votre pharmacien pour y recevoir des comprimés d’iode à conserver chez vous.

Comment vous protéger en cas d’accident nucléaire ?

  • Cherchez un abri. Se mettre à l’abri est la meilleure manière de se protéger. Rentrez à l’intérieur du bâtiment le plus proche et restez-y jusqu’à recevoir un message des autorités vous disant qu’il est à nouveau sûr de sortir.
  • Fermez portes et fenêtres et éteignez le système de ventilation. Prenez place de préférence dans un espace central, au rez-de-chaussée. Les murs et les plafonds offrent une meilleure protection que les fenêtres.
  • Ecoutez les recommandations des autorités. Informez-vous des bonnes actions de protection via la radio, la télévision ou les sites et comptes officiels des autorités.
 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • Comment utiliser un masque buccal en tissu?
  • La grossesse et l’allaitement au temps du coronavirus
  • En ligne pour acheter des masques de protection ? Méfiez-vous des fausses boutiques
  • Vous prenez des médicaments et vous devez être hospitalisé(e)? Prenez votre schéma de médication avec vous!
  • Partagez les bons réflexes, pas le virus
  • Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser!
  • De la fièvre? Préférez le paracétamol
  • Aidez à empêcher la propagation du coronavirus
  • Comment éviter d'être contaminé par le coronavirus?
  • Pour un autre regard sur la schizophrénie
  • Comment se protéger contre le coronavirus?
  • Porter un masque pour se protéger du coronavirus?
  • Vous connaissez quelqu'un qui souffre d'une maladie rare?
  • Vous prenez des médicaments pour dormir? Nous avons besoin de vous!
  • Votre prescription est-elle valable ?
  • En février, on fait santé… à l’eau!
  • Vos prescriptions ont désormais une date de péremption
  • Meilleurs vœux ! Frohe Festtage !
  • Vous êtes enceinte ou avez envie de l'être? Vous allaitez? Dites-le à votre pharmacien!
  • Plus de 50% des cas de diabète de type 2 sont évitables
  • Participez à l’eHealthMonitor 2019
  • Vos prescriptions changent… et leur durée de validité aussi!
  • Les pansements actifs mieux remboursés depuis le 1er octobre
  • Grippe saisonnière : le vaccin, pensez-y maintenant !
  • Besoin d’un médecin de garde? Appelez le 1733!
  • Une première "Journée mondiale de la sécurité des patients"
  • Paracétamol: ne pas dépasser la dose
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Ça démange? C’est peut-être une piqûre d’aoûtat…
  • Le cannabidiol, qu’est-ce que c’est?
  • Pourquoi une Semaine mondiale de l’allaitement?
  • Médicament indisponible ? Votre pharmacien se coupe en quatre pour assurer la continuité de vos soins
  • Et si vos médicaments étaient "photosensibilisants"?
  • Ozone et fortes chaleurs: soyons solidaires
  • Les bons gestes en cas de canicule
  • Ce samedi 8 juin, c'est la Journée mondiale de l’Océan
  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges
  • Trois petits tours dans la maison et au jardin