FR | NL

Une étude de vaste envergure récemment publiée conclut que le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO), n’augmente pas le risque d’autisme. De quoi balayer une nouvelle fois les rumeurs propagées par les antivaccins, qui se basent sur une ancienne étude de très petite échelle dont les résultats ont été reconnus falsifiés.

Pour cette nouvelle étude, 657.461 enfants nés au Danemark entre 1999 et 2010 (inclus) ont été suivis jusqu’au 31 août 2013. Les chercheurs ont comparé le nombre d’enfants ayant reçu un diagnostic d’autisme parmi les vaccinés et les non-vaccinés. Ils ont précisément évalué « le risque d’autisme après vaccination RRO dans des sous-groupes d’enfants définis en fonction de facteurs de risques environnementaux et familiaux liés à l’autisme. » Parmi ces facteurs de risques, les cas d’autisme dans la famille, l’âge des parents, le tabagisme pendant la grossesse, la prématurité, ou encore un petit poids à la naissance.

Les résultats sont clairs : « Nous n’avons rien trouvé en faveur de l’hypothèse d’une vaccination RRO déclenchant l’autisme dans des sousgroupes sensibles ». La conclusion générale va exactement dans le même sens et soutient que le vaccin n’augmente pas le risque d’autisme et n’est pas associé à un regroupement de cas d’autisme après la vaccination.

Voilà de quoi tordre le coup aux rumeurs propagées par les antivaccins, qui fondent essentiellement leurs arguments sur un article portant sur 12 enfants seulement et établissant un lien entre le vaccin et l’autisme. L’article a d’ailleurs été rétracté par la revue médicale qui l’avait publié. Se référant aux « mythes » propagés par les antivaccins, les auteurs de la nouvelle étude ont exprimé que « dans un monde idéal, la recherche sur l’innocuité des vaccins ne serait menée que pour évaluer des hypothèses scientifiquement fondées, et non en réponse à la conspiration du jour ».

 

Actualités

Toutes nos actualités santé
  • Les bons gestes en cas de canicule
  • Ce samedi 8 juin, c'est la Journée mondiale de l’Océan
  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges
  • Trois petits tours dans la maison et au jardin
  • Arrêter de fumer, vous y pensez?
  • Encéphalite à tiques: la vaccination peut être recommandée pour certaines destinations
  • La Semaine de la Migraine met en lumière les facteurs déclenchants
  • 3 petites tapes dans le dos... pour encourager à protéger sa peau!
  • Des entretiens pour améliorer la qualité de vie des patients asthmatiques
  • Vaccination-info.be: le site de référence a fait peau neuve!
  • Vous avez repris des activités de plein air? Méfiez-vous des tiques!
  • La matériovigilance: qu'est-ce que c'est?
  • Qu'est-ce qu'un dispositif médical?
  • Vaccin RR0: pas de lien avec l’autisme
  • Quatre nouvelles fonctionnalités sur le portail Masanté
  • Effets indésirables de médicaments? Notifiez-les en ligne
  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?
  • Hausse très inquiétante du nombre de cas de rougeole en Europe
  • La Belgique lance une meilleure protection des médicaments au bénéfice des patients
  • Un mois sans alcool: Tournée Minérale!
  • Tabacstop: une appli pour arrêter de fumer
  • Depistage.be : sensibilisation aux risques liés aux IST
  • Votre pharmacien vous souhaite santé et bonheur en 2019!
  • Médicaments biosimilaires: tout aussi efficaces, moins coûteux
  • Rendez les médicaments plus sûrs en signalant tout effet indésirable
  • En novembre, on se mobilise contre la résistance aux antibiotiques !
  • Vous pouvez consulter vos ordonnances sur masante.belgique.be
  • Journée mondiale du Diabète : l’environnement familial joue un rôle crucial
  • Dépistage du cancer colorectal à BXL: les pharmaciens en 1ère ligne
  • SAM: une plate-forme web au service des aidants proches
  • Mon pharmacien de référence me connaît, j'ai signé. Tout bénéfice pour ma santé!
  • Perturbations sur eHealth: vous devrez peut-être payer le prix plein pour vos médicaments
  • Prenez soin de votre santé, faites confiance aux conseils des experts