Différents facteurs de risque jouent un rôle dans le développement du diabète de type 2. Face à certains d’entre eux, tels que l’âge ou le bagage héréditaire, nous sommes impuissants. En revanche, vous pouvez agir directement sur d’autres de ces facteurs de risque. 

Voici les principaux conseils à suivre pour prévenir ou retarder l’apparition du diabète de type 2.

·        Evitez le surpoids : être en surpoids augmente le risque de développer un diabète, surtout si vous avez un gros ventre. Si votre Indice de Masse Corporelle ou IMC se situe entre 25 et 30 ou si votre tour de taille est de 80 à 88 cm pour une femme ou de 94 à 102 cm pour un homme, vous courez un risque accru de diabète. Si votre IMC est supérieur à 30 ou que votre tour de taille est supérieur à 88 cm pour une femme ou à 102 cm pour un homme, vous courez un risque fortement accru de diabète.

·        Bougez suffisamment : essayez d’avoir une activité physique d’intensité modérée (au cours de laquelle vous respirez un peu plus rapidement que d’habitude) au moins 5 fois par semaine, et de préférence tous les jours, pendant au moins 30 minutes. Faites du vélo, par exemple, de la marche rapide, du jardinage ou jouez avec vos (petits-)enfants…

·        Ne restez pas assis trop longtemps que ce soit à la maison ou au boulot et faites régulièrement (toutes les 20 à 30 minutes) de courtes pauses pour bouger un peu. Faites les cent pas en téléphonant, allez à la toilette à un autre étage, ne restez pas assis trop longtemps devant votre ordinateur ou votre TV…

·        Mangez sainement et de façon variée selon les principes de la pyramide alimentaire. Mangez suffisamment d’aliments riches en fibres et limitez la quantité de graisses et de graisses saturées. Le sucre ne cause pas le diabète, mais il fait grossir, et le diabète est favorisé par le surpoids.

·        Arrêtez de fumer, car un fumeur double son risque de développer un diabète de type 2.

 

 Vous êtes diabétique ou vous avez des questions au sujet du diabète (à propos de son dépistage ou du traitement de la maladie), n’hésitez pas à vous adresser à votre pharmacien.