FR | NL

En cas d’accident nucléaire, il est possible que de l’iode instable radioactif soit libéré dans l’air. Lorsque cet iode radioactif est ingéré ou respiré, il est stocké par votre glande thyroïde, ce qui augmente les risques de cancer et d’autres affections. En temps normal, votre glande thyroïde stocke l’iode présent naturellement dans l’environnement qui est ensuite évacué progressivement par les urines.

Vous pouvez protéger votre thyroïde : en prenant au bon moment des comprimés d’iode stable non radioactif, vous faites en sorte que votre thyroïde ne puisse plus stocker d’iode instable radioactif.

En Belgique, tout le monde peut aller chercher préventivement des comprimés d’iode gratuits chez son pharmacien. Cependant, les groupes suivants sont expressément invités à garder des comprimés en réserve à la maison:

  • Les personnes vivant dans la zone à risque de 20 km autour d’une installation nucléaire (10 km pour l’IRE à Fleurus). Ici, vous pouvez contrôler si vous vous trouvez dans une zone à risque, en entrant votre code postal.
  • Les enfants et les jeunes de moins de 18 ans. Plus vous êtes jeune, plus vous êtes sensible aux effets de l’iode radioactif.
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent.

La quantité d’iode que vous devez prendre dépend de votre âge. Consultez la notice ou demandez conseil à votre pharmacien. Il sait quelle quantité vous devez prendre et comment vous devez le faire.

Notez bien : les comprimés d’iode ne fonctionnent que lorsqu’ils sont pris au bon moment. Ne les prenez donc jamais de votre propre initiative, attendez les recommandations des autorités. En outre, si vous avez plus de 40 ans ou êtes allergique à l’iode, il est possible que la prise de comprimés d’iode ne soit pas conseillée pour vous.