Vous n’utilisez pas de moyen de contraception ? Vous avez oublié la pilule ? Le préservatif a glissé ou s’est déchiré ? Un rapport sexuel non protégé, ça peut arriver… Afin d’éviter une grossesse non désirée, vous pouvez vous rendre en pharmacie pour obtenir une pilule d’urgence. Le pharmacien peut vous la délivrer directement, sans ordonnance.

On recense chaque année environ 20.000 avortements dans notre pays. Afin de réduire ce nombre et d’éviter une grossesse non désirée, les femmes (ou leur partenaire ou toute autre personne de confiance) peuvent se rendre en pharmacie pour y obtenir une pilule d’urgence. Il ne faut pas de prescription médicale. Cette contraception d’urgence porte aussi le nom de « pilule du lendemain ». En réalité, l’appellation n’est pas tout à fait appropriée puisqu’elle laisse entendreque la pilule doit nécessairement être prise le matin qui suit le rapport sexuel. Or ce n’est pas le cas.

Quand faut-il prendre la pilule d’urgence? 

De préférence le plus rapidement possible… Idéalement, dans les 12 heures qui suivent un rapport sexuel non protégé. A défaut, elle peut être prise jusqu’à 120 heures (soit 5 jours) après le rapport non protégé. Passé ce délai, vous devez consulter votre médecin généraliste ou votre gynécologue. Celui-ci peut encore vous aider ; la pose d’un dispositif intra-utérin, ou stérilet, pouvant être utilisée comme contraception d’urgence jusqu’à 7 jours après un rapport sexuel non protégé.

Seulement en cas d’urgence!

Comme son nom l’indique, la pilule « d’urgence » ne doit être utilisée qu’en cas d’urgence, après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé, et ce qu’il s’agisse d’une négligence (pas de moyen contraceptif utilisé), d’un incident (glissement ou déchirement du préservatif, décollement du patch contraceptif…), d’un oubli de la pilule contraceptive ou d’un problème de santé susceptible de rendre celle-ci inefficace (vomissements ou diarrhée sévère dans les heures qui suivent la prise de la pilule).

La pilule d’urgence est donc une bonne bouée de sauvetage, mais elle ne doit surtout pas être utilisée comme une méthode de contraception régulière. Si vous ne voulez pas tomber enceinte, mieux vaut opter pour un moyen contraceptif fiable tel que la pilule contraceptive ou le préservatif, le stérilet, l’implant, l’anneau vaginal, l’injection contraceptive, le patch contraceptif... De nombreuses alternatives existent. Parlez-en avec votre médecin généraliste, votre gynécologue ou votre pharmacien pour trouver celle qui vous convient le mieux !

Protégez-vous contre les IST

La pilule d’urgence doit donc rester une exception. N’oubliez pas non plus qu’elle ne vous protège pas contre les IST, ou infections sexuelles transmissibles. Pour vous protéger, vous devez utiliser un préservatif. Pour en savoir plus sur le sujet, n’hésitez pas à consulter le site web Préventionist.org et/ou à télécharger la brochure sur les IST de la Plate-Forme Prévention Sida.

En délivrance libre

Il ne faut pas d’ordonnance médicale pour obtenir la pilule d’urgence en pharmacie. Votre pharmacien pourra vous dire si sa prise est effectivement indiquée dans votre cas. Attention, certains médicaments peuvent réduire son efficacité. En tant qu’expert du médicament, votre pharmacien maîtrise le sujet. Il pourra donc vous donner toutes les infos utiles, ainsi que les explications nécessaires sur le bon usage de la pilule d’urgence, ses effets indésirables éventuels et les mesures à prendre pour vous protéger durant le reste de votre cycle. Car la pilule d’urgence n’offre aucune protection pour les rapports sexuels suivants.

Demander une pilule d’urgence en pharmacie, c’est délicat et gênant? Sachez que le pharmacien est tenu au secret professionnel et qu’il traitera toujours votre demande en toute discrétion.