Depuis le 1er juin 2018, les médecins sont obligés de prescrire électroniquement les médicaments. Pour le moment, vous recevez toujours une « preuve de prescription électronique », qui ressemble, à s’y méprendre, à une prescription sur papier.

De plus en plus de médecins prescrivent les médicaments de manière électronique, ce qui a de nombreux avantages. Le médecin a, par exemple, accès à une banque de données de médicaments toujours à jour. En plus, cela facilite la communication entre votre médecin et votre pharmacien : fini les pattes de mouche indéchiffrables ! Fini aussi les pratiques frauduleuses telles que les copies ou les changements manuscrits sur une prescription.

Les médecins généralistes et autres prescripteurs (spécialistes, dentistes, sages-femmes) ne peuvent plus prescrire les médicaments qu’électroniquement pour les patients en ambulatoire depuis le 1er juin 2018. Cette mesure ne s’applique donc pas aux patients qui séjournent à l’hôpital, ni pour une prescription lors d’une visite à domicile ou dans une institution (en maison de repos, par exemple). Cela ne concerne pas non plus les médecins âgés de plus de 62 ans le 1er juin 2018.

Preuve de prescription électronique

Si votre médecin ou votre dentiste prescrit les médicaments électroniquement, il ne vous donne plus de prescription sur papier, mais bien une preuve de prescription électronique. Cela ressemble fort à une prescription sur papier, mais avec un code-barres en plus. Une fois scanné, celui-ci permet à votre pharmacien de savoir exactement le/les médicament(s) dont vous avez besoin.

Cette preuve (papier) de prescription électronique va, elle aussi, à terme, disparaître. Les autorités souhaitent qu’à partir de la mi-2019, vous puissiez aller chercher vos médicaments à la pharmacie sans avoir besoin d’une preuve de prescription électronique. Votre pharmacien n’aura qu’à lire votre numéro de registre national sur votre carte d’identité électronique pour savoir quels médicaments votre médecin (ou autre prescripteur) vous a électroniquement prescrits. En plus, vous serez en mesure de consulter vos prescriptions en cours via votre personal HealthViewer, la plate-forme digitale, sur laquelle vous pouvez accéder à vos données médicales.