FR | NL

Pour les médicaments remboursés, le patient bénéficie de l'intervention de l'INAMI et ne doit donc payer, grâce au régime du tiers-payant, que le ticket modérateur (sa quote-part personnelle). Le pharmacien avance le montant de l'intervention et se voit rembourser celui-ci par après, directement par le biais de la mutuelle, à condition que le patient y soit assuré.

 Le pharmacien joue ainsi un double rôle essentiel dans le cadre du régime du tiers-payant : d'une part, il contribue à la viabilité du système de santé en assumant le préfinancement des médicaments remboursables qu'il délivre dans sa pharmacie et, d'autre part, il simplifie grandement la vie de ses patients en assurant lui-même toutes les démarches liées au remboursement de leurs médicaments.

 Afin de s'assurer que le patient est effectivement couvert par une mutuelle, le pharmacien doit lire sa carte d’identité à intervalles réguliers. Cette lecture permet au pharmacien de consulter les données d’assurabilité du patient via la plate-forme MyCareNet qui est gérée par les mutualités. En cas d’indisponibilité de MyCareNet, le pharmacien ne peut vérifier les données d’assurabilité et peut être amené à faire payer le prix plein pour les médicaments prescrits par le médecin.

 Voir aussi Quand faut-il payer le prix plein en pharmacie ?