Les soins de santé coûtent cher. Ces coûts ne sont pas toujours très visibles car, dans notre pays, l’assurance maladie prend la majeure partie de vos frais médicaux à sa charge. La part des frais à votre charge, ce qu’on appelle le ticket modérateur, reste relativement limitée. Cela dit, si votre état de santé nécessite des soins médicaux importants ou si vous devez prendre beaucoup de médicaments, cette part personnelle peut, au fil du temps, devenir conséquente. Afin de vous protéger contre des dépenses de santé trop élevées, le « Maximum à facturer » (MAF) a été créé. Grâce à ce système, vos frais annuels pour les soins de santé sont limités à un certain montant. Dès que ce plafond est atteint, vous ne devez plus payer de ticket modérateur durant le reste de l’année.

Quel plafond?

En principe, ce montant maximum dépend des revenus annuels nets imposables du ménage (de trois ans plus tôt – le plafond pour 2019 est ainsi basé sur les revenus du ménage de 2016). C’est ce qu’on appelle le « MAF revenus ». Pour les bénéficiaires de l’intervention majorée (et les personnes à leur charge), le plafond des dépenses s’élève à 477,54 euros ; c’est le « MAF social ». Les enfants de moins de 19 ans et les malades chroniques bénéficient encore d’une protection supplémentaire. Le plafond des dépenses est ainsi abaissé de 106,12 euros pour les patients bénéficiant du statut de « malade chronique ». 

Le plafond des dépenses pour 2019*

Revenus annuels nets imposables du ménage

Plafond

Jusqu’à € 19.003,89

€ 477,54

De € 19.003,90 à € 29.214,93

€ 689,78

De € 29.214,94 à € 39.426,00

€ 1.061,20

De € 39.426,01 à € 49.211,59

€ 1.485,68

A partir de € 49.211,60

€ 1.910,16

* Les montants sont indexés au 1er janvier de chaque année.

Quels frais médicaux?

Les frais qui entrent en ligne de compte pour le calcul du plafond sont (liste non exhaustive):

  • le ticket modérateur pour les prestations de médecins et des autres dispensateurs de soins,
  • le ticket modérateur pour les médicaments des catégories A, B et C et les préparations magistrales remboursables,
  • le ticket modérateur pour les prestations techniques (par ex. opérations, radiographies, analyses de laboratoire...),
  • la part personnelle pour la journée d’hospitalisation dans un hôpital (général ou psychiatrique),
  • la quote-part personnelle pour les médicaments administrés à l’hôpital,
  • l’alimentation entérale par sonde ou par stomie, pour les patients de moins de 19 ans,
  • le matériel endoscopique et le matériel de viscérosynthèse,
  • la marge de délivrance pour les implants (pacemaker, prothèse de hanche).

Avez-vous atteint votre plafond?

Votre mutuelle dispose d’un aperçu complet de vos dépenses en soins de santé. Dès que votre plafond est dépassé, votre pharmacien est averti et vous ne devez plus payer de ticket modérateur pour les médicaments et préparations magistrales remboursés que vous allez chercher en pharmacie. Les autres tickets modérateurs vous sont automatiquement remboursés par votre mutuelle. Autrement dit, vous ne devez absolument rien faire pour bénéficier du MAF. Il vous est accordé de façon automatique.