FR | NL

Chacun d’entre nous est amené, un jour ou l’autre, à prendre des médicaments pour se soigner. Grâce à l’assurance obligatoire, les frais liés à l’achat de médicaments qui vous sont prescrits par votre médecin sont pris en charge par la sécurité sociale (INAMI) et vous ne devez payer en pharmacie que votre quote-part personnelle. C’est le régime du tiers-payant.

Toutefois, lorsque vous vous présentez en pharmacie, vous pourriez être amené(e) à payer le prix plein pour vos médicaments prescrits. Quand un tel cas de figure peut-il se présenter ?

  • Lorsque vous n’êtes pas en ordre de mutualité à ce moment-là.
  • Si vous avez oublié votre carte d’identité (la plupart du temps, ceci ne posera toutefois pas de problème chez votre pharmacien habituel).
  • En cas de panne informatique, de problème de connexion internet ou d’incident touchant l’une des plates-formes de transmission de données électroniques qui permettent aux pharmaciens de consulter les données d’assurabilité des patients.

Dans ces trois situations, le pharmacien a l'obligation de vous faire payer le prix plein mais il vous fournira un formulaire (une « annexe 30 ») qui vous permettra d'obtenir le remboursement de vos médicaments directement auprès de votre mutuelle.

Voir aussi

Le système du tiers-payant et le pharmacien