12 septembre 2022

Méfiez-vous des pneumocoques!

Méfiez-vous des pneumocoques!

​​​​Fréquentes, les infections à pneumocoques ne sont pas anodines. Se faire vacciner est aujourd'hui le meilleur moyen de s’en protéger, de freiner la transmission de pneumocoques au sein de la population et de réduire le nombre d’hospitalisations.

​​​​Fréquentes, les infections à pneumocoques ne sont pas anodines. Se faire vacciner est aujourd'hui le meilleur moyen de s’en protéger, de freiner la transmission de pneumocoques au sein de la population et de réduire le nombre d’hospitalisations.

Qu’est-ce que le pneumocoque ?

Le pneumocoque, ou Streptococcus pneumoniae de son vrai nom, est une bactérie qui fait partie de la flore naturelle des muqueuses et qui aime coloniser les voies respiratoires (gorge, nez et pharynx). Elle se transmet notamment par les petites gouttelettes invisibles projetées dans l’air quand on éternue.

Généralement inoffensif chez les personnes en bonne santé, le pneumocoque peut toutefois se révéler très agressif et provoquer, surtout chez des personnes plus fragiles, des infections potentiellement très graves (otites, sinusites et méningites chez l’enfant; pneumonies et bronchopneumonies chez l’adulte et l’enfant).

Etant donné la gravité des infections que peuvent développer les jeunes enfants, la vaccination contre les pneumocoques est recommandée pour tous les nourrissons dès l’âge de 2 mois et le coût du vaccin est intégralement pris en charge par les autorités. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter l’article "Méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque" sur ​le site vaccination-info.be.

Généralement inoffensif chez les personnes en bonne santé, le pneumocoque peut toutefois se révéler très agressif et provoquer, surtout chez des personnes plus fragiles, des infections potentiellement très graves.

​Et chez l’adulte ?

A partir de 50 ans, le risque de développer une infection causée par un pneumocoque augmente. Après 60 ans, il augmente fortement. Or on estime que le risque de décès des suites d’une infection à pneumocoque est de 1 sur 5 lorsque vous avez plus de 50 ans. Par ailleurs, la résistance du pneumocoque aux antibiotiques habituellement utilisés pour traiter une pneumonie, par exemple, est relativement élevée dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande donc la vaccination aux personnes à risque, à savoir les patients atteints d’une maladie chronique, les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies et les personnes âgées de plus de 65 ans.

Pour en savoir plus sur les groupes à risque et quand se faire vacciner, cliquez ICI.

Le vaccin contre les pneumocoques est-il sûr ?

Les effets indésirables liés à la vaccination contre le pneumocoque sont généralement bénins et le vaccin est uniquement contre-indiqué pour les femmes enceintes durant le premier trimestre de leur grossesse.  

Demandez conseil à votre pharmacien

Si vous hésitez à vous faire vacciner ou si vous avez des questions sur les infections à pneumocoque ou le vaccin, demandez conseil à votre pharmacien. Il prendra le temps de vous répondre.​ 

Qu’est-ce que le pneumocoque ?

Le pneumocoque, ou Streptococcus pneumoniae de son vrai nom, est une bactérie qui fait partie de la flore naturelle des muqueuses et qui aime coloniser les voies respiratoires (gorge, nez et pharynx). Elle se transmet notamment par les petites gouttelettes invisibles projetées dans l’air quand on éternue.

Généralement inoffensif chez les personnes en bonne santé, le pneumocoque peut toutefois se révéler très agressif et provoquer, surtout chez des personnes plus fragiles, des infections potentiellement très graves (otites, sinusites et méningites chez l’enfant; pneumonies et bronchopneumonies chez l’adulte et l’enfant).

Etant donné la gravité des infections que peuvent développer les jeunes enfants, la vaccination contre les pneumocoques est recommandée pour tous les nourrissons dès l’âge de 2 mois et le coût du vaccin est intégralement pris en charge par les autorités. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter l’article "Méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque" sur ​le site vaccination-info.be.

Généralement inoffensif chez les personnes en bonne santé, le pneumocoque peut toutefois se révéler très agressif et provoquer, surtout chez des personnes plus fragiles, des infections potentiellement très graves.

​Et chez l’adulte ?

A partir de 50 ans, le risque de développer une infection causée par un pneumocoque augmente. Après 60 ans, il augmente fortement. Or on estime que le risque de décès des suites d’une infection à pneumocoque est de 1 sur 5 lorsque vous avez plus de 50 ans. Par ailleurs, la résistance du pneumocoque aux antibiotiques habituellement utilisés pour traiter une pneumonie, par exemple, est relativement élevée dans plusieurs pays européens, dont la Belgique. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande donc la vaccination aux personnes à risque, à savoir les patients atteints d’une maladie chronique, les personnes dont les défenses immunitaires sont affaiblies et les personnes âgées de plus de 65 ans.

Pour en savoir plus sur les groupes à risque et quand se faire vacciner, cliquez ICI.

Le vaccin contre les pneumocoques est-il sûr ?

Les effets indésirables liés à la vaccination contre le pneumocoque sont généralement bénins et le vaccin est uniquement contre-indiqué pour les femmes enceintes durant le premier trimestre de leur grossesse.  

Demandez conseil à votre pharmacien

Si vous hésitez à vous faire vacciner ou si vous avez des questions sur les infections à pneumocoque ou le vaccin, demandez conseil à votre pharmacien. Il prendra le temps de vous répondre.​ 


Dernière mise à jour le  15/09/2022

Trouver une pharmacie

Une question sur votre santé ou vos médicaments ? Demandez conseil à un pharmacien près de chez vous.

Pharmacies que vous avez précédemment consultées

{{item.addressDesc}}

Heures d'ouverture

{{item.pharmacyOpenInfo.openDesc.toUpperCase()}} {{item.pharmacyOpenInfo.extraInfo}}
Le pharmacien de garde est à votre service la nuit pour les médicaments urgents.
{{openingHour.dayOfWeek}} {{openingHour.open1}} {{openingHour.open2}}

Tel. {{item.phone}}

Mail {{item.email}}

Services de pharmacie

{{service.desc}} {{service.desc}},

Dans certaines régions du pays, il faut appeler un numéro de téléphone spécifique pour savoir quelle pharmacie dispose d'un veilleur de nuit (tarif zonal)