16 novembre 2022

Souffrez-vous de BPCO? Faites le test!

Souffrez-vous de BPCO? Faites le test!

Le 16 novembre, la Journée mondiale de la BPCO est l’occasion d’attirer l’attention sur cette maladie insidieuse fréquente, et pourtant peu connue. En Belgique, environ 800.000 patients en souffrent. La moitié d'entre eux l'ignore, faute de diagnostic. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la BPCO est la 3e cause de mortalité dans le monde.

Le 16 novembre, la Journée mondiale de la BPCO est l’occasion d’attirer l’attention sur cette maladie insidieuse fréquente, et pourtant peu connue. En Belgique, environ 800.000 patients en souffrent. La moitié d'entre eux l'ignore, faute de diagnostic. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la BPCO est la 3e cause de mortalité dans le monde.

Parfois appelée "bronchite du fumeur" ou "poumon du fumeur", la bronchopneumopathie chronique obstructive, ou BPCO, est une maladie pulmonaire incurable. Elle se caractérise par un rétrécissement  progressif des voies aériennes et une gêne respiratoire croissante, les poumons étant de moins en moins capables d’assurer une bonne respiration.  

La bronchite du fumeur? 

Le tabagisme est la principale cause de BPCO. Environ 9 patients sur 10 sont (ex-)fumeurs. Plus (longtemps) vous fumez ou avez fumé, plus le risque augmente. Si vous n’avez jamais fumé, votre risque est faible. Toutefois, chez un petit groupe de patients, la BPCO est due à une exposition prolongée à des substances chimiques, poussières ou particules fines. Parfois, elle est d’origine héréditaire.  

Le diagnostic de BPCO est souvent posé tardivement, à un stade avancé de la maladie, alors qu’il n’est plus possible d’inverser certains symptômes. Alors n’attendez-pas! 

Faites le test  

La BPCO commence généralement par une toux d’apparence inoffensive. Le diagnostic est souvent posé tardivement, à un stade avancé de la maladie, alors qu’il n’est plus possible d’inverser certains symptômes. Alors n’attendez-pas! Faites le test et répondez à ces questions:  

  • Vous êtes (ex-)fumeur/euse? 
  • Vous avez plus de 40 ans?
  • Vous toussez fréquemment?
  • Votre toux s’accompagne souvent d’expectorations?
  • Vous êtes vite essouflé(e) pour quelqu’un de votre âge? 

Si vous avez répondu au moins 3 fois OUI, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin pour mesurer la quantité maximale d’air que vous êtes capable d’expirer en une seconde, un bon indicateur de la maladie. 

Que faire si vous souffrez de BPCO?

Si vous fumez, arrêter est la meilleure chose à faire! Vous vous sentirez plus en forme, respirerez mieux, freinerez l’évolution de la maladie et vos médicaments seront plus efficaces. Votre pharmacien peut vous y aider, en vous conseillant éventuellement des substituts susceptibles de faciliter le sevrage tabagique.  

Les médicaments contre la BPCO se prennent généralement par inhalation. Bien les utiliser est essentiel! Votre pharmacien vous aidera à choisir l’inhalateur qui vous convient le mieux et vous montrera comment l’utiliser correctement. 

Enfin, l’activité physique est également primordiale pour freiner l’évolution de la maladie. Faites quelque chose que vous aimez, comme vous promener ou jardiner, par exemple 5 fois par semaine, durant 30 minutes.

Faites-vous vacciner

Un dernier conseil… En cas d’infection virale, les personnes souffrant de BPCO sont plus à risque de complications graves. Faites-vous vacciner contre la grippe, les pneumocoques et la COVID! 

Parfois appelée "bronchite du fumeur" ou "poumon du fumeur", la bronchopneumopathie chronique obstructive, ou BPCO, est une maladie pulmonaire incurable. Elle se caractérise par un rétrécissement  progressif des voies aériennes et une gêne respiratoire croissante, les poumons étant de moins en moins capables d’assurer une bonne respiration.  

La bronchite du fumeur? 

Le tabagisme est la principale cause de BPCO. Environ 9 patients sur 10 sont (ex-)fumeurs. Plus (longtemps) vous fumez ou avez fumé, plus le risque augmente. Si vous n’avez jamais fumé, votre risque est faible. Toutefois, chez un petit groupe de patients, la BPCO est due à une exposition prolongée à des substances chimiques, poussières ou particules fines. Parfois, elle est d’origine héréditaire.  

Le diagnostic de BPCO est souvent posé tardivement, à un stade avancé de la maladie, alors qu’il n’est plus possible d’inverser certains symptômes. Alors n’attendez-pas! 

Faites le test  

La BPCO commence généralement par une toux d’apparence inoffensive. Le diagnostic est souvent posé tardivement, à un stade avancé de la maladie, alors qu’il n’est plus possible d’inverser certains symptômes. Alors n’attendez-pas! Faites le test et répondez à ces questions:  

  • Vous êtes (ex-)fumeur/euse? 
  • Vous avez plus de 40 ans?
  • Vous toussez fréquemment?
  • Votre toux s’accompagne souvent d’expectorations?
  • Vous êtes vite essouflé(e) pour quelqu’un de votre âge? 

Si vous avez répondu au moins 3 fois OUI, nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec votre médecin pour mesurer la quantité maximale d’air que vous êtes capable d’expirer en une seconde, un bon indicateur de la maladie. 

Que faire si vous souffrez de BPCO?

Si vous fumez, arrêter est la meilleure chose à faire! Vous vous sentirez plus en forme, respirerez mieux, freinerez l’évolution de la maladie et vos médicaments seront plus efficaces. Votre pharmacien peut vous y aider, en vous conseillant éventuellement des substituts susceptibles de faciliter le sevrage tabagique.  

Les médicaments contre la BPCO se prennent généralement par inhalation. Bien les utiliser est essentiel! Votre pharmacien vous aidera à choisir l’inhalateur qui vous convient le mieux et vous montrera comment l’utiliser correctement. 

Enfin, l’activité physique est également primordiale pour freiner l’évolution de la maladie. Faites quelque chose que vous aimez, comme vous promener ou jardiner, par exemple 5 fois par semaine, durant 30 minutes.

Faites-vous vacciner

Un dernier conseil… En cas d’infection virale, les personnes souffrant de BPCO sont plus à risque de complications graves. Faites-vous vacciner contre la grippe, les pneumocoques et la COVID! 


Dernière mise à jour le  16/11/2022

Trouver une pharmacie

Une question sur votre santé ou vos médicaments ? Demandez conseil à un pharmacien près de chez vous.

Pharmacies que vous avez précédemment consultées

{{item.addressDesc}}

Heures d'ouverture

{{item.pharmacyOpenInfo.openDesc.toUpperCase()}} {{item.pharmacyOpenInfo.extraInfo}}
Le pharmacien de garde est à votre service la nuit pour les médicaments urgents.
{{openingHour.dayOfWeek}} {{openingHour.open1}} {{openingHour.open2}}

Tel. {{item.phone}}

Mail {{item.email}}

Services de pharmacie

{{service.desc}} {{service.desc}},

Dans certaines régions du pays, il faut appeler un numéro de téléphone spécifique pour savoir quelle pharmacie dispose d'un veilleur de nuit (tarif zonal)