Comprimés d’iode: pas de précipitation!

L'actualité en Ukraine et l'inquiétude sur les risques nucléaires d'un tel conflit armé conduisent bon nombre de citoyens belges à se procurer des comprimés d'iode.​


​Ces médicaments ne doivent jamais être pris sans un feu vert des autorités car ils ne sont pas dénués de risques.


L'actualité en Ukraine et l'inquiétude sur les risques nucléaires d'un tel conflit armé conduisent bon nombre de citoyens belges à se procurer préventivement des comprimés d'iode. Vite oubliées, les consignes et explications données en pharmacie sur leur bon usage sont pourtant primordiales. La première règle? Suivez les consignes des autorités!

Pas de danger

Dans un communiqué, le Centre de crise national rappelle que la situation en Ukraine ne représente actuellement aucun danger pour la santé des citoyens belges. "Disposer de comprimés d'iode stable dans ce cadre n'est donc pas nécessaire. D'autant que l'émission potentielle d'iode radioactif ne concerne pas des centrales n'étant plus en fonctionnement, telle que la centrale nucléaire de Tchernobyl", précise le Centre. Même si disposer de ces comprimés chez soi est un bon réflexe, il est inutile de se ruer en pharmacie. 

Pourquoi des comprimés d'iode?

Lors d'un accident nucléaire, de l'iode radioactif peut être rejeté dans l'air et pénétrer dans l'organisme. Une fois dans le corps, il s'accumule dans la thyroïde, ce qui augmente le risque de cancer et d'autres maladies (les plus jeunes étant les plus à risque).

L'iode stable (non radioactif) contenu dans les comprimés délivrés en pharmacie sature la thyroïde, empêchant celle-ci d'absorber l'iode radioactif. Néanmoins, ces comprimés ne protègent pas des éventuels autres rejets radioactifs (césium, strontium…). Dans tous les cas, il est surtout recommandé de s'abriter et d'éviter que l'air intérieur ne soit contaminé.

Pour qui ?

Bien que tous les citoyens puissent retirer gratuitement en pharmacie des comprimés d'iode, ils ne sont pas recommandés pour tous (par ex. en cas d'allergie à l'iode ou pour les personnes de plus de 40 ans, car à partir de cet âge, le risque de cancer lié à l'iode radioactif devient plus faible que le risque d'effets indésirables liés à la prise d'iode stable).

Disposer de comprimés d'iode chez soi est recommandé aux: 

  • personnes vivant dans les environs d'un site nucléaire (plus précisément, tous les habitants et collectivités des communes dans une zone de 20 kilomètres autour d'un site nucléaire - 10 km pour l'IRE Fleurus);

  • enfants jusqu'à 18 ans, femmes enceintes et allaitantes.

On recommande également aux collectivités d'enfants (crèches, écoles maternelles, primaires​ et secondaires, lieux d'accueil de la petite enfance…) de disposer de ces comprimés. L'agence fédérale de contrôle nucléaire fait le point sur son site web.

Quand les prendre?

On ne le répètera jamais assez : ne prenez pas ces comprimés de votre propre initiative. Attendez les recommandations des autorités qui, en cas d'accident nécessitant la prise d'iode, informeront la population au travers des médias et du dispositif BE-Alert. La situation actuelle ne nécessite aucunement la prise de ces comprimés ou de s'en procurer rapidement.

Comment les prendre?

Une boite suffit pour une famille de 4 personnes. La posologie figure clairement sur la boîte:  ¼ de comprimé pour les enfants jusqu'à 1 mois;  ½ comprimé de 1 mois à 3 ans; 1 comprimé de 3 à 12 ans; et 2 comprimés en une seule prise de 12 à 40 ans.

La juste dose est à dissoudre dans un peu d'eau, puis la solution obtenue peut être ajoutée à une plus grande quantité de liquide (eau, jus de fruit ou lait maternel).  

Conservation 

Comme le sel, les comprimés d'iode gardent leurs propriétés durant de nombreuses années sans se détériorer. Conservez-les à l'abri de la lumière et de l'humidité, dans leur emballage d'origine. Ils restent utilisables pendant au moins 10 à 15 ans après leur date de production. Si vous en disposez déjà dans votre armoire à pharmacie, inutile d'aller en chercher d'autres ou de les remplacer.

​Plus d'infos

Consultez le site web  risquenucléaire.be, ou téléchargez la brochure d'information Savez-vous que faire en cas d'accident nucléaire? sur le site info-risques.be.​


Notre mission

Pharmacie.be soutient et valorise le rôle du pharmacien en tant que partenaire à part entière des soins de santé.

Partenaires institutionnels

www.fagg-afmps.be
www.pharma.be
www.croix-rouge.be

Contactez nous

Veuillez noter que pharmacie.be n'est pas un site de pharmacie en ligne

Mentions légales

Privacy policy
Déontologie