06 juillet 2022

Un booster automnal contre la COVID-19 à partir de septembre

Un booster automnal contre la COVID-19 à partir de septembre

Pour parer à une nouvelle vague d’infections en hiver, sur base des recommandations du Conseil supérieur de la Santé et de la Task Force Vaccination, la Conférence Interministérielle Santé Publique a décidé de proposer un booster automnal contre la COVID-19.

Pour parer à une nouvelle vague d’infections en hiver, sur base des recommandations du Conseil supérieur de la Santé et de la Task Force Vaccination, la Conférence Interministérielle Santé Publique a décidé de proposer un booster automnal contre la COVID-19.

Afin de parer à une nouvelle vague d’infections en hiver, une nouvelle dose de vaccin contre la COVID-19 sera proposée cet automne. Dans un premier temps, seront invités les groupes à risque (personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes dont l’immunité est réduite). Ensuite, ce sera au tour du secteur des soins de santé et des personnes âgées de 50 à 64 ans.

Nous sommes déjà à la 7ème vague de Covid-19. Le nombre d’infections et d’hospitalisations est en hausse. On rappelle donc l’importance du premier booster du vaccin contre la COVID-19, qui offre une protection d’environ 90% contre les formes graves ! Cet été, vous pouvez vous rendre dans les centres de vaccination pour recevoir ce rappel.

Les personnes immunodéprimées ont déjà été invitées à recevoir leur deuxième dose de rappel. Le personnel hospitalier, les personnes en première ligne et les résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées ont également cette possibilité en juillet et en août.

Un « booster automnal »

À partir de septembre, de nouvelles doses de vaccins adaptées au variant Omicron devraient être administrées. Une nouvelle dose de vaccin permet de vous protéger contre les formes graves de la Covid-19 et de préserver votre entourage. Vous contribuez ainsi à alléger la charge des hôpitaux cet hiver.

Comme avec les phases de vaccination précédentes, un ordre de priorité sera respecté :

  • La priorité sera accordée aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes immunodéprimées et aux résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées. Si ces personnes ont déjà reçu un 2ème booster, elles devront attendre 3 à 6 mois pour recevoir ce nouveau « booster automnal », qui constituerait donc leur 3ème
  • À partir de septembre, tout le personnel de l'ensemble du secteur des soins de santé, en ce compris le personnel de la première ligne et des structures d’hébergement pour personnes âgées, des hôpitaux, etc., pourront recevoir un rappel automnal.  
  • Ensuite, les personnes âgées de 50 à 64 ans seront invitées à recevoir leur booster, par ordre d’âge décroissant (du plus vieux au plus jeune).
  • Enfin, les personnes âgées de 18 à 50 ans pourront se présenter sur base volontaire, selon les modalités décidées par leur entité fédérée.

Pour les enfants et les jeunes, des données scientifiques supplémentaires sont attendues. Les stagiaires dans les institutions de soins et les jeunes vulnérables de moins de 18 ans pourront tout de même recevoir une dose supplémentaire.

Si la situation devait s’aggraver en août ou les nouvelles livraisons être retardées, les vaccinations continueraient avec les vaccins ARNm originaux.

À partir de septembre, de nouvelles doses de vaccins adaptées au variant Omicron devraient être administrées. La priorité sera accordée aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes immunodéprimées et aux résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées.

Lieu de vaccination

Les vaccins seront principalement administrés dans les centre de vaccination. Les résidents et le personnel des institutions telles que les hôpitaux, les maisons de repos, les prisons, etc. pourront aussi être vaccinés dans leur institution. Les vaccins pourront également être administrés par des médecins généralistes, des infirmiers à domicile (sur prescription d’un médecin) et des pharmaciens, selon les modalités déterminées par l’entité fédérée dont ils ressortent.

Le cocktail gagnant : vaccin + test + ventilation + masque

L’épidémie de Covid-19 n’est pas terminée. Le vaccin n’est qu’un des gestes nécessaires. Les autres mesures pour endiguer la transmission de la maladie restent donc importantes !

  • Si vous présentez des symptômes, faites-vous dépister. En cas de doute, un outil d’auto-évaluation est disponible. En cas de résultat positif, isolez-vous pendant 7 jours, puis portez un masque pendant 3 jours de plus.
  • Une ventilation maximale des espaces intérieurs à la maison, au travail, dans les centres de soins résidentiels et lors des rassemblements reste nécessaire. Rassemblez-vous de préférence à l’extérieur, puisque les mois d’été le permettent !
  • Pour les personnes fragiles, souffrant de troubles sous-jacents et/ou d'un âge plus avancé, un masque FFP2 est toujours recommandé dans les transports publics et lors de contacts avec un grand nombre de personnes. Le masque buccal reste obligatoire dans le secteur des soins de santé, dont la pharmacie.

Afin de parer à une nouvelle vague d’infections en hiver, une nouvelle dose de vaccin contre la COVID-19 sera proposée cet automne. Dans un premier temps, seront invités les groupes à risque (personnes âgées de plus de 65 ans et les personnes dont l’immunité est réduite). Ensuite, ce sera au tour du secteur des soins de santé et des personnes âgées de 50 à 64 ans.

Nous sommes déjà à la 7ème vague de Covid-19. Le nombre d’infections et d’hospitalisations est en hausse. On rappelle donc l’importance du premier booster du vaccin contre la COVID-19, qui offre une protection d’environ 90% contre les formes graves ! Cet été, vous pouvez vous rendre dans les centres de vaccination pour recevoir ce rappel.

Les personnes immunodéprimées ont déjà été invitées à recevoir leur deuxième dose de rappel. Le personnel hospitalier, les personnes en première ligne et les résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées ont également cette possibilité en juillet et en août.

Un « booster automnal »

À partir de septembre, de nouvelles doses de vaccins adaptées au variant Omicron devraient être administrées. Une nouvelle dose de vaccin permet de vous protéger contre les formes graves de la Covid-19 et de préserver votre entourage. Vous contribuez ainsi à alléger la charge des hôpitaux cet hiver.

Comme avec les phases de vaccination précédentes, un ordre de priorité sera respecté :

  • La priorité sera accordée aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes immunodéprimées et aux résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées. Si ces personnes ont déjà reçu un 2ème booster, elles devront attendre 3 à 6 mois pour recevoir ce nouveau « booster automnal », qui constituerait donc leur 3ème
  • À partir de septembre, tout le personnel de l'ensemble du secteur des soins de santé, en ce compris le personnel de la première ligne et des structures d’hébergement pour personnes âgées, des hôpitaux, etc., pourront recevoir un rappel automnal.  
  • Ensuite, les personnes âgées de 50 à 64 ans seront invitées à recevoir leur booster, par ordre d’âge décroissant (du plus vieux au plus jeune).
  • Enfin, les personnes âgées de 18 à 50 ans pourront se présenter sur base volontaire, selon les modalités décidées par leur entité fédérée.

Pour les enfants et les jeunes, des données scientifiques supplémentaires sont attendues. Les stagiaires dans les institutions de soins et les jeunes vulnérables de moins de 18 ans pourront tout de même recevoir une dose supplémentaire.

Si la situation devait s’aggraver en août ou les nouvelles livraisons être retardées, les vaccinations continueraient avec les vaccins ARNm originaux.

À partir de septembre, de nouvelles doses de vaccins adaptées au variant Omicron devraient être administrées. La priorité sera accordée aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux personnes immunodéprimées et aux résidents des structures d’hébergement pour personnes âgées.

Lieu de vaccination

Les vaccins seront principalement administrés dans les centre de vaccination. Les résidents et le personnel des institutions telles que les hôpitaux, les maisons de repos, les prisons, etc. pourront aussi être vaccinés dans leur institution. Les vaccins pourront également être administrés par des médecins généralistes, des infirmiers à domicile (sur prescription d’un médecin) et des pharmaciens, selon les modalités déterminées par l’entité fédérée dont ils ressortent.

Le cocktail gagnant : vaccin + test + ventilation + masque

L’épidémie de Covid-19 n’est pas terminée. Le vaccin n’est qu’un des gestes nécessaires. Les autres mesures pour endiguer la transmission de la maladie restent donc importantes !

  • Si vous présentez des symptômes, faites-vous dépister. En cas de doute, un outil d’auto-évaluation est disponible. En cas de résultat positif, isolez-vous pendant 7 jours, puis portez un masque pendant 3 jours de plus.
  • Une ventilation maximale des espaces intérieurs à la maison, au travail, dans les centres de soins résidentiels et lors des rassemblements reste nécessaire. Rassemblez-vous de préférence à l’extérieur, puisque les mois d’été le permettent !
  • Pour les personnes fragiles, souffrant de troubles sous-jacents et/ou d'un âge plus avancé, un masque FFP2 est toujours recommandé dans les transports publics et lors de contacts avec un grand nombre de personnes. Le masque buccal reste obligatoire dans le secteur des soins de santé, dont la pharmacie.

Dernière mise à jour le  11/07/2022

Trouver une pharmacie

Une question sur votre santé ou vos médicaments ? Demandez conseil à un pharmacien près de chez vous.

Pharmacies que vous avez précédemment consultées

{{item.addressDesc}}

Heures d'ouverture

{{item.pharmacyOpenInfo.openDesc.toUpperCase()}} {{item.pharmacyOpenInfo.extraInfo}}
Le pharmacien de garde est à votre service la nuit pour les médicaments urgents.
{{openingHour.dayOfWeek}} {{openingHour.open1}} {{openingHour.open2}}

Tel. {{item.phone}}

Mail {{item.email}}

Services de pharmacie

{{item.services}}

Dans certaines régions du pays, il faut appeler un numéro de téléphone spécifique pour savoir quelle pharmacie dispose d'un veilleur de nuit (tarif zonal)